ARDOISE

Le gisement d’ardoise de VRNS S.L. est une des exploitations minières d’ardoise des plus anciennes d’Europe et est peut-être la plus grande. Elle est située dans une formation géologique unique au monde, dans la ville de Villar del Rey à Badajoz. Cette carrière était déjà exploitée par les Romains il y a 2000 ans. Ils extrayaient les ardoises à Villar del Rey pour les utiliser dans la construction “d’Emérita Agusta” (aujourd’hui voisine de la ville de Mérida), comme on peut l’observer dans ses monuments historiques.

Aussi il semble que ces anciennes carrières ont été exploitées, de manière plus ou moins organisée, durant ces derniers 300 ans. Les ardoises de Villar del Rey ont été utilisées au moins ces 150 dernières années pour recouvrir les toits de nombreux bâtiments historiques en Espagne, certains d’entre eux ont d’ailleurs conservé leurs ardoises originales.

Le gisement se trouve dans la zone générale du “Macizo Hespérico”, entre les zones “Centro Ibérica” et “Ossa Morena”; et plus concrètement à l’intérieur de la microstructure régionale de “Sao Mamede – La Codosea”, où sont embrasés les matériaux depuis la période “Ordovícico-Devónico”. Le gisement fait partie de la carrière d’ardoise du “Devónico Medio”, englobant une petite superficie des matériaux de cette période.

Formation de synclinal d’ardoise de plan axial vertical limité par un xxx de diabase (aussi en exploitation). Il est traversé par le défaut de Guerrero, qui avec un saut en direction de 600 mètres, coupe le synclinal de manière transversale. La forme du synclinal est étroite et prolongée d’une direction approximative Est-Ouest (N-110º-E).

Le matériel qui le forme est une série de sédiment très potentiel alternant des couches d’ardoise et des couches stériles, tous deux en position subverticale. Les 55% du gisement total possède différentes possibilités d’utilisation.

Les niveaux de production ont une épaisseur variable entre 0.6 m y 3.5 m et sont formés par des ardoises noires ampelitiques très homogènes, compactes et résistantes, qui soutiennent facilement des tranches fines à travers les plans de foliation. Ces niveaux ont une grande continuité longitudinale, qui s’est démontré avec le temps par les recherches réalisées, en corrélation avec les colonnes levées aux devants de l’exploitation et les sondes d’investigation. La carrière a produit plus de 24.000 tonnes de tuiles d’ardoise par an.

La réserve est estimée à plus de 9 millions de m3. Sont inclus ici uniquement les couches d’ardoise qui ont été exploitées et dont le rendement industriel est constant.

GRANITE

L’existence d’une masse rocheuse de diabase à proximité de Villar del Rey avec de bonnes conditions d’affleurement, une bonne situation géographique et accessibilité, de bonnes qualités géotechniques pour la décoration et pour les fabrications de granulats sont les éléments qui ont contribué à son exploitation depuis les années 90.

La masse rocheuse exploitée appartient a un sil de diabase encastrée dans une masse rocheuse composée d’ardoises et phylladiques qui appartiennent à l’unité “Sao Mamede-La Codosera-Puebla de Obando”, dans la Zone Centre Ibérique (ZCI), le tout encadré dans le “Macizo Hespérico”.

L’ âge des ses roches n’est pas déterminé mais on peut l’estimer appartenant à un âge Carbonifère Inférieur.

Notre exploitation est de taille moyenne. La taille du bloc de granite standard est approximativement de 2,20 x 1,30 x 1,30 m, pouvant atteindre jusqu´à 3,50 x 1,40 x 1,50 m.

La réserve est estimée à plus de 104 millions de M3.

Uniquement une petite partie de ce grand gisement a été exploitée par les carrières d’ardoise et de granite de Villar del Rey.